L'instant Pathé: vos expériences cinématographiques



  • Oh oui ! Et le premier est très bancal malgré le postulat de départ, mais le deuxième assume complètement son statut de film d'action et en donne de façon décomplexé et même burlesque par moment.



  • @Koreana_ Ok cool, merci pour la réponse.


  • Podcasteur

    Voilà, comme dit plus haut, je n'ai rien à ajouter.



  • Ce week end je me suis infligé Suicide Squad qui a gagné un Oscar dans la foulée XD
    Ce film est incipide au possible, et il y aurait beaucoup trop de chose à dire. Mais je savais à quoi m'attendre.
    BvS est pire pour moi.



  • @Lord_Pedros Ouais il a vraiment l'air pas terrible.
    La version animée est chouette par contre. C'est concis, nerveux, l'animation est au top, bref c'est du bon !



  • @Lord_Pedros héhéhéhé BvsS a quand même payé cher aux Razzie Awards le seul point positif de ce film vu il y a 4 mois dans un avion NY-Paris juste pour me la péter, c'est que ben déjà c'est un peu plus excitant que 50 sh*ts of grey pour des midinettes comme moué et puis c'est un excellent somnifère. Je n'arrive même plus à me souvenir de l'intrigue... C'est triste de dépenser autant d'argent pour des navets pareils (SS est inclue dedans).



  • @Pj450 a dit dans L'instant Pathé: vos expériences cinématographiques :

    (SS est inclue dedans).

    Excusez mon inculture, mais de quoi s'agit-il ?



  • @Funfschilling a dit dans L'instant Pathé: vos expériences cinématographiques :

    (SS est inclue dedans).

    Excusez mon inculture, mais de quoi s'agit-il ?

    Une petite organisation politique fondée en 1925*. Elle veillait à protéger la population et faire régner le calme pacifiquement.
    Que des gens bien :)

    *oui, j'ai ouvert wikipedia pour ça =D



  • @Funfschilling Merci @Pumbaa pour cette pause culturelle teutonne ahahahahah Les SS étaient effectivement le Suicide Squad de l'avant-guerre !



  • @Pumbaa Je ne connais pas ces personnes, mais ils ont l'air tout à fait charmants (mais je sais très bien qu'ils ne le sont pas)

    @Pj450 Le film Suicide Squad n'est pas suffisamment connu pour s'approprier les initiales SS. D'ailleurs je pense qu'on n'entendra plus parlé de Suicide Squad (2016) dans 50 ans.



  • @Funfschilling Mec, il a plus d'oscars que tout le MCU réuni!



  • @Lord_Pedros Mais encore ? Je ne comprends pas de quoi il s'agit.
    Je sais que MCU = Marvel Cinematic Universe
    Quel est le rapport entre les SS, le film Suicide Squad, le MCU et les oscars ?
    (ça pourrait peut-être faire un bon scénario de film)



  • Arrival, finalement. Déjà, il n'y a pas besoin de beaucoup de temps pour se rendre compte qu'il mérite son oscar. Je lui ai ensuite trouvé une foutue personnalité, et un twist qui dégage d'un coup de pied les quelques clichés qu'on pensait percevoir. Le twist, aussi, qui donne l'impression de se révéler d'un coup tout en laissant totalement perplexe sur le moment (mais à la fin on peut tout comprendre, et c'est sympa aussi parfois de ne pas avoir quelque chose de tellement ouvert qu'on se dit qu'on ne saisira jamais réellement le fin mot de l'histoire).

    (Ah, et c'était marrant de reconnaître le campus à 3 minutes à pied de chez moi.)



  • D'ailleurs le twist du film me fait grave pensé à Second Sight, un jeu vidéo méconnu du studio Free Radical sorti en 2005 (voilà, voilà, c'était l'instant culture)

    PS: ET JE SUIS DEGOUTE QU'IL N'A PAS EU D'OSCAR pour Amy Adams



  • @Funfschilling C'est juste un troll, c'est tout simplement sidérant que ce film ait un oscar (maquillage et coiffure)



  • @Lord_Pedros Ah d'accord, je n'avais pas compris du tout le sens de la phrase.



  • J'ai regardé hier soir La Folle Histoire de Max et Léon... et c'était génial!
    C'est un film que je mets presque au même niveau qu'OSS 117!
    Ce n'est certes pas parfaitement maîtrisé, mais pour un premier film, je dis Banco!
    On retrouve bien les personnages et le type de blagues du Palmashow.
    L'histoire n'est pas d'une folle originalité, mais toujours bien amenée.
    Les décors et les costumes assurent un réel cachet pour l'identité visuel propre à l'époque où se déroule l'action.
    Et tous le monde en prends pour son grade.

    "C'est bien, c'est beau, c'est Boche!"

    Et je rajoute Logan dans la foulée! Et dieu que c'était bon. Aussi violent qu'émouvant! Sans aucun doute la meilleure adaptation de comics!



  • J'ai vu Les Animaux Fantastiques et j'ai été un peu déçu.
    J'ai vu Docteur Strange et j'ai été un peu déçu.
    Ai-je perdu mon âme d'enfant ? Ou est passée la magie ?
    Faut que je regarde Insaisissable 2 pour en être sûr.



  • @LeYule Spoiler alert : Tu vas être super déçu.



  • @RetroBob a dit dans L'instant Pathé: vos expériences cinématographiques :

    Et je rajoute Logan dans la foulée! Et dieu que c'était bon. Aussi violent qu'émouvant! Sans aucun doute la meilleure adaptation de comics!

    +1 J'ai toujours eu un faible pour les X-men et Jackman/Wolverine, mais faut bien reconnaître que les épisodes sur lui etaient probablement les plus mauvais.

    Ce Logan rattrape toutes les erreurs du passé. Un magnifique film et une belle fable sur le vieillissement du corps.



  • Mes derniers visionnages : Argo (+), Chantons sous la Pluie (+), Nocturnal Animals (-), Easy A (+), The Edge of Seventeen (+), Elysium (--- ...) et enfin, Snowden (+).

    Autant vous dire que je fais des rêves super chelous en ce moment.



  • @Ritz Chantons sous la Pluie <3



  • @LeYule @ritz +20 000 pour Chantons sous la pluie.

    Si tu suis un petit peu l'affaire Snowden, je conseille de bien vite regarder le documentaire "Citizen four", il est bluffant.



  • @Lamdba @LeYule Eh ben figurez-vous que je ne l'avais jamais vu. Oui oui je sais, j'ai des lacunes. Du coup, il a rejoint ma pile de films à voir dans ma période "Carrie Fisher et Debbie Reynolds viennent de mourir et je ne sais plus quoi faire avec ma vie".

    Et bordel, il est TELLEMENT meilleur que cette arnaque qu'est LaLaLand...

    Sinon Lambda, pour Snowden, j'ai suivi sans plus, mais j'ai trouvé le film très intéressant et j'ai effectivement vu le nom du documentaire passer dans mes recherches vu qu'il a été réalisé par la journaliste qu'on voit aussi dans le film. Je ne sais pas si je pousserai jusque là mais en tous cas je ne regrette pas de l'avoir vu.



  • Vu Ghost in the Shell de Rupert Sanders.

    Alors tout d'abord, faisons comme Steam, et mentionnons que je n'ai pas payé ma place, car si on m'avait demandé de lâcher quelques deniers, je n'aurai clairement pas mis les pieds dans la salle.

    Maintenant, imaginons un monde où le film d'animation de Mamoru Oshii n'existe pas, ou plus simplement, disons que vous ne l'avez jamais vu (ce qui est peu probable sur ce forum), alors je vais être direct et attribuerez une note de 6/10 à ce film.

    Rupert Sanders a tenté quelque chose d'innovant pour du cinéma Hollywoodien, mais n'a fait qu'effleuré tout ce qu'il a entrepris, que ce soit sur la forme comme sur le fond.
    Le choix des acteurs et leurs directions ont la aussi le cul entre deux chaises.
    Kitano fait du Kitano (et tant mieux)... et en japonais non doublé s'il vous plait (fort heureusement), l'acteur incarnant Batou fait bien le boulot, les autres membres de la section 9 font quasiment de la figuration et l'antagoniste du film est loin de l'archétype manichéen propre aux blockbusters sans âmes.
    Par contre Scarlett Johansson est pour moi un choix vraiment discutable. Quasi monolithique, très athlétique et parfois risible dans ses expressions, la belle est là avant tout pour sa plastique irréprochable... point!
    Quant à Juliette Binoche....... bah.... rien... oublions-la!

    Reste un film aux thématiques profondes, esthétiquement léché et très recherché et qui semble marquer le début d'une nouvelle ère dans les adaptations au cinéma: celle des mangas.

    Et justement parlons-en maintenant de cette adaptation! Car c'est la que ça flatte autant que ça fait mal aux couilles (ou à la foufoune pour ces dames).
    Brutalement pompé Essentiellement basé sur l’œuvre réalisée en 1995 par Mamoru Oshii, et piochant un peu dans la série GitS: 2nd Gig (il semblerait aussi sur Avalon... mais mon âge avancé joue sur ma mémoire), le petit Rupert n'est clairement pas toujours à l'aise à jouer les équilibristes entre respect de l’œuvre et de ses thématiques, et la pression des producteurs américains pour faire rentrer les pépettes dans les caisses!
    En résulte une narration et une réalisation bancale, prenant souvent le spectateur pour un con en expliquant bêtement ce qu'il fallait lui laisser deviner.

    J'ai découvert "LE" GitS de Oshii à 15 ans et était resté complètement pantois et médusé devant ce... "truc" qui ne ressemblait à rien de ce que j'avais vu jusque là dans le monde de la japanimation. Je n'avais rien compris de la moitié du film. Mais sa réalisation somptueuse, contemplative et bourrée de non-dits m'ont poussé à voir et revoir ce film.
    Et chaque fois j'en comprenais davantage, décodais les différents degrés narratifs et les multiples thématiques abordés: des thématiques qui, au-
    delà du célèbre cogito cartésien, résonnent aujourd'hui comme une prophétie à une époque où le réseau internet existait à peine pour le commun des mortels.
    Et tout ceci était maitrisé de bout en bout sur un format de 88 minutes!

    Bref, tout ça pour dire que GitS de Rupert Sanders, "C'est bien mais pas top!"



  • @RetroBob a dit dans L'instant Pathé: vos expériences cinématographiques :

    imaginons un monde où le film d'animation de Mamoru Oshii n'existe pas [...] attribuerez une note de 6/10 à ce film.

    Et pour ceux qui l'ont vu (ce qui n'est pas mon cas, même que je traine ici ! =D) tu lui mets plus ou moins ?



  • @Pumbaa 5/10 pour avoir vu le visage de Scarlett tentant de démouler son cake dans la dernière scène d'action...



  • @RetroBob loool ok.
    Juste avec cette phrase tu m'as donné envie de voir ça ! >_<



  • Vous connaissez l'histoire de la fille qui veut voir un film, le télécharge, laisse tomber au bout de 10 minutes parce qu'elle n'accroche pas, l'oublie sur sa clé, le retrouve 3 mois plus tard et se dit "ben tiens, si je regardais ça ce soir!" :D (spoiler : elle a de nouveau zappé au bout de 10 minutes)



  • @Ritz ahahah >_<
    Et c'était quoi le film ?



  • @Pumbaa C'était Punch Drunk Love
    Le résumé était sympa mais j'y peux rien, je me fais chier comme la mort au bout de 5 minutes, j'arrive pas à le regarder jusqu'au bout.

    Du coup j'ai pris ce qu'il restait sur ma clé, à savoir La Tortue Rouge. Ben là pour le coup j'ai regardé jusqu'au bout mais je me suis tout autant fait chier ! C'était pas ma soirée hier :)



  • @Ritz Alors pour Punch Drunk Love, je suis d'accord.... les 10 premières minutes, on se demande pourquoi on regarde zoner le gérant d'un hangar dans une zone d'activité miteuse de L.A....
    Je l'ai quand même regardé jusqu'au bout... et... je ne sais quoi dire... il y a quelque chose d'étrange dans ce film.... de réel et de surréel... c'est chiant tout autant que fascinant... terriblement bancal et maitrisé...
    La musique y est aussi pour beaucoup: tout aussi déstructurée, dérangeante, harmonieuse, captivante et enivrante.
    Voila un peu près tout ce qu'est ce film et ses personnages.

    Ou simplement une histoire d'amour entre deux névrosés....



  • @RetroBob Pourtant y a certains films bizarres que j'aime bien, surtout quand ce sont des histoires d'amour et qu'on sort des sempiternels clichés des comédies romantiques. Mais là vraiment, j'arrive pas, et quand au bout de 10 minutes j'arrête c'est que vraiment j'ai déjà poussé ma motivation jusque là (j'ai coupé Under The Skin au bout de 8 minutes, quant à Miss Sloane, j'ai failli arrêter dès les premières images... j'aurais peut-être dû).



  • @Ritz a dit dans L'instant Pathé: vos expériences cinématographiques :

    j'ai coupé Under The Skin au bout de 8 minutes

    Oh, tu as été beaucoup plus censée que moi !
    Je suis allé jusqu'au bout... et je ne récupérerai jamais ces 108 minutes perdues à tout jamais :-/



  • @Ritz @Pumbaa j'ai pas vu les deux derniers films de PT Anderson mais pour moi cet homme là a fait un sans faute jusqu'ici. Et Punch drunk love en fait partie.



  • Vu Les Gardiens de la Galaxie volume 2.
    Bon, c'était juste jouissif!
    Je ne sais plus où j'ai lu ou entendu que c'était assez sommaire, que l'on ne voyagait que dans seul environnement et que les origines de Star Lord n'était quasiment pas révélées.... mais il faut que je retrouve ce bonhomme et que je lui tire les oreilles pour avoir raconté nawak!

    La séquence d'intro donne tout de suite le ton sur la suite du film: c'est drôle, beau, frais, fun et décomplexé.
    Les séquences d'action sont clairement inspirées des séquences de gameplay les plus emblématiques du jeu vidéo: combat en coop' contre un gros boss, plateforme, shoot spatial...
    Je regrette juste que les motivations du "méchant" ne soit pas vraiment claires. On m'a signalé que ces motivations sont expliquées à travers le nom de cet antagoniste.... pourquoi pas... mais deviner ce genre de chose est plutôt contradictoire avec le style narratif de ce film.
    Je suis pourtant un fervent défenseur du non-dit et pour laisser deviner au spectateur le soin de comprendre ce qu'il se joue en filigrane... mais cela se prête à un certain genre de film, pas à des grosses licences comme celles-ci où ça bavarde et verbalise à tout va.

    Quoiqu'il en soit... faut y aller!



  • @RetroBob Je plussoie, j'ai vraiment adoré cette suite !

    Déjà j'avais bien kiffé le premier volet, mais je trouve le second encore plus maîtrisé (et la BO (et la gestion de celle-ci), mon Dieu <3 )



  • Je l'ai vu hier et j'avoue être un peu resté sur ma faim...
    J'ai trouvé que le film souffrait de longueures... J'ai nettenemet plus sentie le film passé, contrairement au premier.
    J'ai vraiment adoré la première partie où je me suis vraiment marré, j'ai trouvé la seconde partie un peu plus faible et convenue.
    Et pour le coup, j'ai trouvé la Awesome Mix 2 en-dessous de la première. Bref je préfère le premier sur pratiquement tous les points.

    PS: encore une fois dommage que les meilleures vannes soient toutes dans le trailer... faut que j'arrête vraiment de les regarder. ça gache tellement de plaisir.



  • @Lord_Pedros Je suis du même avis.
    Et le coup des 5 scènes dans le générique de fin (ou des scènes post générique aussi), c'est un peu lourd et elles n'amènent rien.



  • @Funfschilling a dit dans L'instant Pathé: vos expériences cinématographiques :

    Et le coup des 5 scènes dans le générique de fin (ou des scènes post générique aussi), c'est un peu lourd et elles n'amènent rien.

    Ah oui, ça... Je m'attendais à un gros gros truc sur la dernière, nada.


  • Podcasteur

    Pareil pas été subjugué comme certains ont pu l'être c'est drôle et distrayant, mais y'a limite trop de blague tout le temps ...
    Mais pour les button scene y'en a quand même une que je trouve exceptionnelle ! "ranges tes racines" !



  • C'ést la fête du cinéma. Je me suis dit: "cool, profitons en!"
    Mais malheureusement, il n'y avait pas grand chose d'interessant dans les divers salles de ma ville.
    Mon regard ne se portait que sur Wonder Woman ou un petit dessin animé tout mignon et qui semblait fort sympathique que j'avais découvert la veille dans les médias.
    Alors plutôt que d'engraisser DC et me taper une énième origine story sur un fond vu et revu, mon choix s'est donc porté sur "Le Grand Méchant Renard". Et je suis encore aujourd'hui très satisfait de mon choix.

    C'est mignon, drôle à tout âge et fort joli.
    Les décors pastels se marient à merveille avec les personnages loufoques fort bien animés et très bien joués.
    Un petit délice à partir de 6 ans.

    Deux petits bémols cependant sur la 3e histoire proposée sur les 80 minutes du film: j'ai ressenti comme un certain décalage entre les 30° ambiant à l’extérieur de la salle et la thématique de noël, et la remise en question de l'existence du Père Noël par certains personnages; une situation qui, même si elle est désamorcée à la fin, a pas mal prêté à confusion chez les tout petits présents dans la salle.

    J’espère sincérement que @ForceRose et @Diraen le chroniqueront dans le prochain ABCD.

    Edit: Un grand "Bravo" @Reineke17





  • 2017, je découvre l'excellent Kingsman qui me fait fortement penser à l'humour de la trilogie Cornetto (découverte elle aussi cette année). Décidément, ces anglais me surprennent.



  • @Ritz C'est très très bon Kingsman !



  • @Pumbaa Oui j'ai été agréablement surprise, je ne pensais pas aimer (d'autant que je n'aime pas les films d'espionnage à l'origine). C'est en voyant la BA du 2 qu'on a eu envie de le voir. Ma mère l'a trouvé trop gore par contre (et avec une violence gratuite)



  • Relançons un peu le sujet du cinéma.

    J'ai été voir Blade Runner 2049.
    Le travail de l'image est juste énorme et complètement dingue. C'est vraiment magnifique.
    L'histoire est prenante et je l'ai suivi jusqu'à sa conclusion avec plaisir. L'attention aux moindres détails est parfaite.
    L'ambiance sonore est aussi excellente, même si je trouve qu'il y a des moments où le son est trop fort (j'en profitait pour tousser quand je ne pouvais plus me retenir)
    Par contre, on a une vrai sensation de lenteur pendant tout le film. Cela participe à l'immersion dans l'univers du film, mais comme pour le premier blade runner, je pense qu'il me sera impossible d'être attentif lors d'un second visionnage du film.
    L'ensemble est très proche du premier film, en étant légèrement plus ouvert aux nouveaux spectateurs. J'ai beaucoup aimé, mais je ne pense pas le revoir de ci-tôt.
    Si vous n'avez pas aimé le premier, je ne pense pas que vous aimerez ce second opus.



  • @Funfschilling Et au niveau de l'histoire, est-ce que c'est un vrai reboot du premier ou pas ?
    Le scénario tient la route ? Il nous raconte quelque chose d'intéressant ou c'est du revu 1'000x ?



  • @Pumbaa Il ne s'agit pas d'un reboot ou d'un remake, c'est une suite directe du premier.
    Le scénario tient la route du début à la fin. Quand à savoir si ça t'intéressera ou pas, je peux juste dire que les antagonistes ne sont pas à la hauteur du premier Blade Runner, mais que l'histoire m'a accroché du début à la fin.



  • @Funfschilling Merci pour ce retour.



  • Je suis encore retourné 2 fois au cinéma pour voir :

    • Kingsman : le cercle d'or
      J'avais beaucoup aimé le premier film qui était rafraichissant dans le genre film d'espionnage, mais j'ai trouvé ce second film plutôt décevant.
      Les méchants sont cons, les gentils sont cons, et le twist final est con et injustifié (sauf pour faire une scène d'action en plus).
      Plusieurs des scènes sont de très mauvais goûts et je les trouve choquantes. à éviter de montrer aux enfants en particulier pour 2 scènes :
    • Thor : Ragnarok
      Film plutôt sympathique, mais tout est trop téléphoné pendant tout le film...
      Certains gags du film sont drôle 1 fois dans le film, mais sont réutilisé plusieurs fois d'affiler...
      J'ai aussi un doute sur le choix des musiques dans le film, car ça m'a fait sortir du film par moment.


  • Vu (dans l'avion):
    -Atomic Blonde de David Leitch avec Charlize Theron, James McAvoy, John Goodman.
    L'histoire, tiré d'un comic, d'un agent infiltré britannique à Berlin à la veille de la chute du mur.
    Même si ce n'est pas le film de l'année, je le conseille vivement. J'ai été agréablement surpris par sa mise en scéne, sa photo, les lumières... bref... par l'ambiance du Berlin des années 80.
    La B.O. y est pour beaucoup et on la réécoute au besoin régulièrement sur Spotify!

    -Chocolat, de Roschdy Zem, avec Omar Sy et James Thierrée. Bon film là aussi, mettant à la lumière du jour un personnage hautement symbolique de la culture française et pourtant tristement bien vite oublié dès le début du XXe siècle.
    Bons acteurs, superbes décors du Paris du début des années 1900.... il faudra malheureusement être tolérant quand aux libertés biographiques prises par le réalisateur...


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.